La « Street art » qui fait parler en Italien, et les terminales deviennent artistes.

A la suite de l’étude de «  la street art » en Italie, les élèves de terminale apprenant l’italien ont réalisé leurs propres œuvres.
A tour de rôle, ils ont dû présenter oralement leur création, en expliquant les techniques utilisées et en délivrant avec conviction le message qu’ils voulaient transmettre.
L’environnement a été au centre de leurs préoccupations auxquelles se sont ajoutés la thématique des réseaux sociaux et la violence faite aux femmes.
Ils ont fait preuve de beaucoup d’implication et ont su faire-part de leurs peurs en nous sensibilisant.

Un grand bravo à eux !

Madame Haffray, professeur d’italien

 

le 16 avril 2022, les classes de ce1 et ce2 se sont rendus au théâtre du Patadome pour découvrir la pièce de théâtre « le royaume Mareficotupi ». Les mots déposés sur papier , tableau , livres et  tout matériel d’écriture en sont les habitants.

Maféricotupi, c’est le pays des mots : dits, entendus, écrits, lus. On y trouve le Roi Cabolinumétipocaridufégojiksévatuzy, la Reine, les habitants, une forêt de livres, un escalier de papier, un jardin de mots et surtout : le trésor du Roi.

Dans le bureau de grand-père, également salle du trône du Roi, deux petites-filles devenues grandes font revivre avec plaisir et poésie leurs souvenirs d’enfance et le pays de Maféricotupi. Les deux femmes sont à la fois deux sœurs et des personnages du pays inventé par grand-père. Elles sont la princesse et la colporteuse de ce pays et prennent prétexte des objets du bureau pour ouvrir les portes de l’imaginaire.

Dans un aller-retour entre la mémoire et le présent, entre le réel et l’imaginaire, le spectacle s’amuse avec les mots, de France et d’ailleurs.

Un spectacle drôle par ces bons mots.

Après deux ans d’absence, Covid oblige, les élèves des Minimes sont de retour à Arezzo.

9 élèves de troisième et 13 élèves de seconde ont fait le voyage.

Vendredi 8 avril 2022, nous sommes bien arrivés.

Premier jour en Italie, à Arezzo nous avons rencontré le directeur du lycée Vittoria Colonna et les correspondants.
Ce sont eux qui nous ont fait visité la ville puis les élèves ont passé un moment avec eux dans le centre historique afin de se connaître.
A domani a Firenze !

Nous avons retrouvé les produits locaux, les glaces et cette hospitalité qui nous manquait tant !

Evviva l’Italia !!!!

La presse parle des Minimes,

le quotidien LA NAZIONE https://www.lanazione.it/arezzo/cronaca/arezzo-liceo-colonna-scambi-culturali-1.7552581

la presse locale en ligne AREZZO24.net https://www.arezzo24.net/attualita/34155-dopo-due-anni-di-pandemia-studenti-aretini-ricevono-colleghi-francesi-video.html#js

Suite du voyage, 2ème journée à Florence

Jour n°3 SIENNE
Nous voici à présent à Siena, la ville du palio célèbre course de chevaux qui se déroule le 2 juillet et le 16 août chaque année opposant les quartiers (contrade) de la ville.
Encore une belle journée remplie de découvertes (du duomo à la piazza del campo) sous le soleil et dans la bonne humeur !

Mardi 13 avril, dernier jour à Arezzo: visite du théâtre antique, les fresques de Piero della Francesca et pour finir en beauté, dernière pizza avec les correspondants italiens.

 

Un séjour fantastique rempli de belles rencontres entre les collégiens de troisième et les lycéens de secondes et bien sûr avec leurs nouveaux amis arethins !
A l’anno prossimo !!!

les CE2 en « sortie nature » vendredi 8 avril 2022.

Nous avons effectué une randonnée à partir du Fort du Bruissin, le long de l’Yzeron.
Nous y sommes allés en bus ce qui faisait partie des apprentissages.

Nos thématiques étaient la lecture de cartes étudiée en géographie, la germination étudiée en sciences… Et le plaisir de partager tous ensemble une journée d’école hors les murs !

Nous avons, au retour, mis sous presse nos trouvailles afin de créer un herbier.

Anne Pellegrin Chamonal

La chasse aux fautes au cours du mois de mars : un jeu d’enfants, pour les 5èmes !

Les 5èmes armés de leur téléphone portable ou d’un appareil photo ont débusqué les erreurs orthographiques « décorant » nos voies publiques.

En trois semaines, ils ont collecté plus de 200 photographies. Vous pourrez voir un minuscule échantillon de cette chasse orthographique à côté de l’article. Des lycéens latinistes ont joué les jurys, un grand merci à eux car les photos étaient vraiment nombreuses.

 

Des prix ont récompensé les trois meilleurs safaris.

L’objectif était bien évidemment de sensibiliser les élèves à l’orthographe des mots, à l’oubli des accents, aux accords fautifs.

Certains d’entre eux n’ont pas trouvé d’erreur mais nul doute qu’ils se seront posé (non, il n’y a pas d’erreur d’accord, il s’agit de la fichue règle des participes passés pronominaux que les élèves étudient en 3ème) un certain nombre de questions.

Bravo à tous les participants !

Madame PEUGET
Professeur de Français

 

 

 

 

 

Les élèves de terminale, des  artistes en herbes  !

Dans le cadre d’un projet sur le street art, les élèves de terminales LVB italiens ont créé leurs propres œuvres. Au terme de leur description et de l’explication avec conviction de leur message en classe (lutte contre l’esclavage en Australie, contre la mafia, le harcèlement, la société de consommation ou la protection de l’environnement), nous avons pu les exposer au regard de tous, comme le ferait tout street artist reconnu.

Bravo à eux pour leur engagement !

Madame Haffray Professeur d’Italien

Un projet de langue Italien LVB – mars 2022

En partenariat avec le Théâtre du Point du Jour dans le cadre de la saison Nomade, nous avons accueillis pendant 5 jours du 14 au 18 mars la troupe en charge de la représentation de la pièce de Lorraine Sagazan et Guillaume Poix : « La vie invisible ». Les représentations ont eu lieu à 20h dans l’amphithéâtre Valdocco.

«Thierry est déficient visuel depuis près de quarante ans à la suite d’un accident de voiture. Il est acteur amateur, et s’aventurant sur le chemin tortueux de sa mémoire sans images, il reconstitue chaque soir au plateau, avec deux acteurs professionnels, le souvenir d’un spectacle qui l’a bouleversé mais dont il ne se souvient ni du titre, ni du nom des personnages.»

Pour l’écriture de ce projet, qui interroge la place des images dans notre manière d’appréhender et de percevoir le réel, Lorraine de Sagazan et l’auteur Guillaume Poix ont collecté des témoignages de personnes aveugles ou malvoyantes. La metteure en scène envisage le spectacle comme une tentative publique d’approcher et de donner à sentir la manière par laquelle les personnes aveugles abordent le rapport à la mémoire et à la fiction, questionnant la capacité du langage à se substituer au monde visible, en initiant le spectateur à la condition mystérieuse et singulière d’êtres dits aveugles. Autrement dit, à voir autrement

Distribution : Guillaume Poix, à partir de témoignages de personnes non et mal-voyantes
Conception et mise en scène : Lorraine de Sagazan
Collaboration artistique et dramaturgie : Romain Cottard
Avec : Romain Cottard, Chloé Olivères et Thierry Sabatier
Production : La Comédie de Valence, Centre dramatique national Drôme-Ardèche; La Brèche
Photos : © Christophe Raynaud de Lage

Par ailleurs, une classe de secondes à travailler sur l’aspect littéraire et social avec leur professeur de Français Madame Surgey. Après avoir assisté à la pièce de théâtre, ils ont pu rencontrer et échanger avec l’auteur Monsieur Guillaume POIX.

 

Berlin du 11 au 14 février 2022.

Un programme intense durant 4 jours pour cette dizaine d’étudiants en classes préparatoires ECG et Sciences Politiques !

Cette formule de séjour a fait ses preuves car alliant perfectionnement de la langue et tourisme, les étudiants ont pu découvrir Berlin lors de visites guidées et suivre les cours de leur professeur Monsieur Chaix Bryan tous les matins.

Lien -> Ukraine

 

Page suivante »

Accédez à toutes les modalités d’inscription pour l’année scolaire 2022-2023 :