« Il me semble important de se déplacer aux Portes Ouvertes et de discuter avec de nombreux étudiants pour trouver un endroit dans lequel on pourrait se sentir bien »

« A l’issue de ma deuxième année aux Minimes, j’ai réussi à intégrer Audencia Business School.

Après une première année de prépa dans un autre établissement, je suis arrivée aux Minimes perdue, avec une faible estime de moi-même. Mais grâce

à ma 2e année aux Minimes, à la bienveillance des professeurs, à leur écoute mais aussi à leurs exigences, j’ai réussi à consolider mes résultats, j’ai repris confiance en moi. Ma plus grande déception est de ne pas leur avoir dit au revoir correctement avec la crise de la COVID-19 !

La prépa est une filière exigeante et c’est dans ces moments là qu’un soutien, tel que je l’ai reçu aux Minimes, vous permet de tenir face à la pression des échéances. J’ai aussi pu compter sur les amis que je me suis fait, qui resteront des amis pour la vie ! Quand on vit ce genre d’expérience des liens forts se tissent.

La prépa restera une expérience inoubliable…autant dans les mauvais souvenirs (les doutes, les déceptions…) que les bons ! En tout cas la prépa m’a changé, j’ai beaucoup appris sur moi-même». Lauryne, ECE – promotion 2020


Après deux années de travail intensif en classe préparatoire ECS aux Minimes, j’ai intégré Grenoble (GEM) en septembre 2020.

Ce que je retiens de ces années de prépa sont les rencontres que j’ai faites et l’exigence d’une formation d’excellence. Cela m’a apporté une grande détermination, ainsi qu’une vraie force de travail.

Un conseil pour les futurs étudiants de prépa : Malgré des difficultés rencontrées dans certaines matières, il ne faut pas abandonner ou relâcher la pression !  Toujours garder en tête que tout se joue le jour des concours !! Et que le travail paiera.

Vous serez fiers du parcours accompli.  Bien sûr pour moi ces années ont été remplies de doutes … mais elles ont aussi été riches en émotions – du stress du concours à l’euphorie de la réussite ! Aux Minimes la classe préparatoire demandait de la rigueur et un fort investissement ; il fallait trouver des moments de détente, de divertissement (sortir avec des amies avant de rattaquer le travail…) et cultiver une forte solidarité entres les étudiants, une valeur bien mise en avant aux Minimes. Sophie, ECS – promotion 2020


 « Certes la classe préparatoire est une voie exigeante mais je m’y suis engagée en sachant aussi qu’il s’agissait d’un parcours riche tant sur le plan intellectuel que personnel.

Les amis que j’ai pu me faire dans ma classe et dans mon groupe de colle sont des amis que je compte bien garder toute ma vie car tous nos moments difficiles et nos instants de doute, nous les avons vécus ensemble.

 Il est indéniable que la classe préparatoire représente un investissement personnel et implique des sacrifices mais c’est aussi un équilibre de vie : je n’aurais jamais pu arriver au bout de ces deux années sans aller courir au moins deux fois par semaine et sans sortir avec mes amis.

 Pendant mes deux années,  j’ai souvent oublié que je courrais un marathon et non un sprint ce qui m’a valu des phases de fatigue et de stress que j’aurai pu éviter. Réussir ses concours c’est donc avant tout maitriser l’art de l’équilibre ! »  Aurélie, ECS – promotion 2018


« Réussir sa prépa » passe avant tout par un bon choix d’établissement. Par « bon choix » j’entends un choix qui ne porte pas seulement sur le classement. Certains résistent mieux à la pression, d’autres ont besoin d’être davantage accompagnés et encouragés ».

« Il me semble important de se déplacer aux Portes Ouvertes et de discuter avec de nombreux étudiants pour trouver un endroit dans lequel on pourrait se sentir bien » Coline, classe d’ECE – promotion 2018


 

Ayant intégré l’ESSEC en 2020 dans un contexte de crise sanitaire très particulier les professeurs ont su m’accompagner jusqu’au bout et ainsi m’ont permis d’être à mon meilleur niveau le jour J pour entrer dans cette prestigieuse école.

Faire le choix d’une classe préparatoire n’est jamais facile avec les doutes que l’on peut avoir sur ses propres capacités ou sur notre choix d’établissement. Néanmoins, il faut croire en soi et se lancer, d’autant plus que les Minimes offrent tout ce qu’il faut pour notre réussite avec un cadre de travail exceptionnel, des professeurs à notre écoute et la possibilité de maintenir des activités sportives au sein même de l’établissement.

Je suis fier de mes deux années de classe préparatoire car j’ai noué des liens très forts dans une ambiance de classe excellente. Il y a eu, certes, des moments difficiles qu’il a fallu surpasser, mais grâce aux Minimes j’ai beaucoup appris sur moi-même tout en acquérant de réelles valeurs humaines. Alex ECE – promotion 2020


“Mes deux années de classe préparatoire passées aux Minimes sont aujourd’hui pour moi un très bon souvenir, bien que j’aie pensé à abandonner au bout d’un mois !

C’est une expérience qui a été enrichissante sur le plan scolaire mais également sur le plan personnel. Le rythme soutenu des cours et les exigences des concours nous poussent à toujours aller chercher plus loin dans nos capacités, à nous remettre constamment en question pour avancer, et les professeurs des Minimes ont toujours été là dans mes moments de doute, pour me faire progresser et m’encourager. Avoir pu intégrer GEM après ces deux années de prépa est aujourd’hui une grande fierté pour moi. 

La prépa m’a également permis de nouer des liens forts avec de nombreuses personnes qui partageaient le même quotidien que moi, elle m’a fait grandir humainement et je peux aisément dire que si cela était à refaire…je le referais sans hésiter ! ” Maureen, ECE – promotion 2020


 “La formation proposée en Classe préparatoire économiques aux minimes ne vous permet pas seulement d’accéder aux plus prestigieuses écoles de commerce de France mais elle vous fait également grandir !

La charge de travail et la pression ne sont plus que des lointains souvenirs une fois que l’on réalise l’enrichissement personnel qu’elle nous a procuré. Moi qui était loin d’être une acharnée de travail au Lycée, les Minimes m’ont donné l’envie de réussir et d’aller au bout de mes objectifs. Je pensais arriver en terre inconnue et je me suis très vite sentie en terrain connu, bien accueillie. ne véritable cohésion s’est créée au sein de notre classe prépa et les merveilleuses rencontres que j’ai pu faire lors de ces deux ans sont aujourd’hui des piliers dans ma vie.

Grâce à eux et au cadre de travail proposé par les Minimes, j’ai pu me surpasser et intégrer l’ESCP. Et si aujourd’hui je suis très fière et très heureuse d’être une « scepienne », comme on dit à Paris, je suis d’autant plus fière de mon évolution, de mes progrès, et resterait une Minimoise de cœur ! » Noémie, ECE – promotion 2020

 

 

Accédez à toutes les modalités d’inscription pour l’année scolaire 2021-2022 :